Mélanome des ongles

Mélanome des ongles : comprendre les signes et le diagnostic

Le mélanome des ongles est une forme rare de cancer de la peau qui se développe sous l’ongle. Ce type spécifique de mélanome est souvent mal diagnostiqué en raison de sa ressemblance avec d’autres affections unguéales. Comprendre les symptômes, les méthodes de diagnostic et les options de traitement de cette maladie est essentiel pour prévenir sa propagation et améliorer les chances de guérison.

Qu’est-ce que le mélanome des ongles  ?

Le mélanome des ongles, également appelé mélanome subungéal, est une tumeur maligne qui prend naissance dans les cellules productrices de pigments (mélanocytes) situées sous l’ongle. Contrairement aux mélanomes cutanés plus communs, ce type de cancer apparaît rarement sur des zones exposées au soleil.

Les particularités de ce type de cancer

Environ 1 à 3 % des mélanomes diagnostiqués concernent les ongles. Les personnes atteintes peuvent remarquer une bande foncée traversant l’ongle, une zone dépigmentée ou une déformation progressive de la plaque unguéale.

  • Bande longitudinale pigmentée brune ou noire
  • Modification de la forme de l’ongle
  • Saignements ou ulcérations
  • Douleur ou gonflement autour de l’ongle

Signes et symptômes du mélanome des ongles

Identifier les signes précoces du mélanome des ongles est crucial pour un diagnostic rapide et un traitement efficace. Voici quelques-uns des signes les plus courants associés à cette maladie.

Bandes longitudinales pigmentées

Une caractéristique majeure du mélanome unguéal est l’apparition d’une bande pigmentée allant de brun clair à noir. Cette bande s’étend généralement sur la longueur de l’ongle et ne disparaît pas avec le temps.

Changements de la pigmentation

Des changements inexpliqués dans la couleur de l’ongle, y compris des zones blanches ou dépigmentées, peuvent être des indicateurs de la présence d’un mélanome. Toute modification durable devrait inciter à consulter un dermatologue.

Saignement et ulcération

Un autre signe préoccupant est l’apparition de petits saignements ou ulcérations sous ou autour de l’ongle. Ces symptômes sont moins fréquents mais peuvent témoigner d’un stade avancé de la maladie.

Déformation de l’ongle

La déformation progressive de la plaque unguéale, y compris son épaississement ou son soulèvement par rapport au lit unguéal, peut être liée à la croissance d’une tumeur sous-jacente.

Diagnostic et détection précoce

Le diagnostic précoce du mélanome des ongles repose sur un examen clinique détaillé et l’emploi de techniques spéciales pour examiner la structure de l’ongle et sa pigmentation.

Examen clinique

Un dermatologue effectuera un examen physique approfondi, prenant note des bandes pigmentées, des modifications de la forme de l’ongle et de tout symptôme concomitant comme des saignements ou une douleur.

Dermatoscopie

La dermatoscopie est une technique non invasive permettant au médecin d’analyser de près la structure pigmentaire de la peau et des ongles à l’aide d’un appareil spécial appelé dermatoscope. Cette méthode fournit des informations claires sur la nature de la bande pigmentée.

Biopsie

Si une anomalie est détectée, une biopsie unguéale sera réalisée pour prélever un échantillon de tissu afin de confirmer le diagnostic. Cette procédure permet de déterminer si les cellules présentes dans l’échantillon sont cancéreuses.

Facteurs de risque

Plusieurs facteurs peuvent augmenter le risque de développer un mélanome des ongles, même si n’importe qui peut être touché indépendamment de ces facteurs.

Génétiques

Certains individus possèdent une prédisposition génétique aux cancers de la peau, y compris les mélanomes. Les antécédents familiaux jouent un rôle majeur dans l’évaluation du risque.

Couleur de peau

Les personnes ayant une peau claire, des cheveux roux et des yeux bleus ont un risque plus élevé de développer des mélanomes, bien que le mélanome unguéal puisse affecter tous les types de peau.

Présence de nævus

Avoir de nombreux grains de beauté, surtout dysplasiques, accroît le risque de différents types de mélanomes, incluant ceux des ongles.

Expositions environnementales

L’exposition à des produits chimiques toxiques et certains traumatismes récurrents aux mains et pieds peuvent également favoriser l’apparition de mélanomes unguéaux.

Options de traitement

Le traitement du mélanome des ongles varie en fonction du stade et de la localisation de la tumeur. Les approches modernes combinent souvent plusieurs méthodes pour optimiser les résultats thérapeutiques.

Chirurgie

La chirurgie est le traitement privilégié pour enlever la tumeur. Selon la taille et la profondeur, l’intervention peut impliquer une excision simple, une amputation partielle du doigt ou de l’orteil, voire l’ablation complète de l’ongle affecté.

Traitements adjuvants

Finalisés souvent après la chirurgie, ils incluent  :

  1. Radiothérapie  : Utilisée pour cibler les cellules cancéreuses restantes.
  2. Chimiothérapie  : Employée en cas de mélanome métastatique pour réduire la taille des tumeurs.
  3. Immunothérapie  : Stimule le système immunitaire pour qu’il combatte efficacement les cellules cancéreuses.

Prévention

Même s’il n’existe pas de moyen infaillible pour éviter le mélanome des ongles, certaines mesures peuvent diminuer les risques  :

Surveillance régulière

L’inspection des ongles pour repérer toute anomalie est clé. Aussi bien chez soi qu’avec des contrôles dermatologiques périodiques, surtout lorsqu’il y a des antécédents familiaux.

Protection contre les traumatismes

Éviter les blessures répétées aux ongles, en particulier lors d’activités manuelles ou sportives. Porter des chaussures appropriées et utiliser des gants de protection.

Éducation et sensibilisation

Sensibiliser sa famille et ses proches sur les signes du mélanome des ongles contribue également au dépistage précoce, essentiel pour un meilleur pronostic.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *